Le gouvernement lance l’Observatoire France Très Haut Débit

7 nouveaux projets de réseaux d’initiative publique bénéficieront d’un financement pour le déploiement de l’internet très haut débit. Il s’agit de l’Alsace, la Bretagne, l’Eure, la Haute-Saône, la Manche, le Tarn-et-Garonne et le Val-de-Marne, qui rejoignent les 17 réseaux d’initiative publique qui ont déjà fait l’objet d’un tel accord depuis le lancement du Plan France Très Haut Débit. Ce sont au total 56 dossiers de demandes de subventions qui ont été déposés pour bénéficier d’un soutien financier de l’Etat dans le cadre du Programme des investissements d’avenir du Commissariat général à l’investissement.

Un observatoire pour suivre les progrès

Pour que les progrès réalisés puissent être suivis par tous, le Gouvernement a lancé « l’Observatoire France Très Haut Débit », qui référence le déploiement des réseaux sur tout le territoire. Ce répertoire cartographique et analytique présente les niveaux de débits et reflète les différentes technologies disponibles par département, par commune et par quartier, tant en métropole qu’outre-mer.

Axelle Lemaire a déclaré que « le lancement de l’Observatoire pour mesurer l’état de cet avancement s’inscrit dans la démarche de transparence de l’action publique portée par le Gouvernement. Il montre aussi que le grand mouvement initié par le Plan France Très Haut Débit se concrétise progressivement, pour nos concitoyens, dans les villes comme dans les zones rurales ».

Aller plus loin:

Consulter la cartographie de l’Observatoire France Très Haut Débit 

Le sommaire du trimestriel de Communes de France: Les territoires à l’heure du Très Haut Débit

Le développement du numérique sur le territoire fait l’objet de notes explicatives de la FNESR