Finances locales : pour un nouveau pacte de confiance

Les Assises des finances locales se sont tenues à Paris le 19 mai. Elles ont permis de tirer un bilan de la réalité des finances dans les collectivités. La question de la baisse des dotations était encore une fois au centre des préoccupations des élus. « L’apport de la décentralisation a été très favorable », a précisé Serge Morvan, directeur général des collectivités locales, lors de la première table ronde portant sur les grands enjeux. François Cuillandre, maire de Brest, a exprimé sa crainte de voir les impôts augmenter avant d’ajouter que cela n’était pas « une solution raisonnable pour sa ville ». Il faut également  repenser la péréquation, qui est « essentielle » pour François Pupponi, député et maire de Sarcelles. De ces Assises, il ressort aussi la nécessité de ressouder le lien entre Etat et collectivités. Anne Hidalgo, maire de Paris et co-organisatrice de ces Assises, a ainsi prôné « un nouveau pacte  de confiance passant par la reconnaissance de la capacité d’intervention des collectivités ».

Julien Bossu

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°212-213 du 22 mai 2015

Abonnez-vous à Communes de France