La feuille de route du Gouvernement pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Le 19 septembre dernier, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, présentaient leur feuille de route devant le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle.

La lutte contre l’inégalité professionnelle est en effet primordiale face aux inégalités majeures qui subsistent dans le monde du travail. Les taux d’emploi et d’activité des femmes sont plus faibles que ceux des hommes, elles sont surreprésentées dans l’emploi à taux partiel (avec l’occupation de 80% des postes de ce type), représentent seulement 28% des créateurs d’entreprise, sont moins payées à travail égal, sont plus touchées par la pauvreté et partent plus tard à la retraite.

Face à cette multiplicité de problèmes, les ministres ont présenté leurs objectifs : mettre pleinement en application la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, accompagner les entreprises vers l’égalité professionnelle, et mobiliser les acteurs locaux à la lutte pour cet objectif.

Le Gouvernement a par ailleurs salué l’action du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle, qui, depuis sa réorganisation en avril 2013, a apporté une aide majeure sur deux sujets primordiaux pour le Gouvernement : le renforcement de la négociation collective et la lutte contre le sexisme dans les relations de travail.

Aller plus loin:

Les mesures du Gouvernement pour l’égalité entre les femmes et les hommes font l’objet de notes de la FNESR