Élections du CNFPT : l’AMF dépose une liste d’union

Comme lors des élections précédentes, l’AMF a oeuvré pour présenter une liste unique dans le cadre de l’élection du Conseil d’administration du Centre national de fonction publique territoriale (CNFPT). Dans cet esprit, un accord de gouvernance a été initié le 22 octobre dernier par le président Jacques Pélissard, en concertation avec André Laignel, 1er vice-président délégué, associant François Deluga, maire du Teich (président du CNFPT) et Jérôme Baloge, maire de Niort.

Cet accord prévoyait la présentation d’une liste unique et paritaire, un conseil réunissant l’ensemble des élus locaux afin de mieux associer ce collège à la définition des orientations générales de l’organisme et la constitution d’un exécutif pluraliste (le président et le vice-président issus du collège des élus de sensibilité politique différente). Ce dispositif a été ensuite confirmé par écrit au maire de Niort qui y a répondu favorablement le 23 octobre. Le maire de Niort a rompu cet accord, sans aucun motif en déposant au dernier moment (27 octobre) une liste non-pluraliste, sans en avertir les instances de l’AMF alors même qu’il avait validé la liste des candidats sur laquelle il figurait dans la meilleure position.

« Cette manière de faire est regrettable à plusieurs égards, réagit l’AMF. Elle altère la relation de confiance entre les maires telle qu’elle s’exprime traditionnellement dans les instances de l’AMF. Elle fragilise une institution indispensable à nos collectivités, le CNFPT, alors qu’il connaît une période de rénovation qui nécessite au contraire la recherche exclusive de l’intérêt général.

L’AMF regrette vivement cette manoeuvre qui porte atteinte aux intérêts des maires et fragilise l’unité de leur expression au-delà des diversités partisanes. Elle appelle à se rassembler derrière sa liste d’union, la seule à porter un message d’unité et d’efficacité dans le respect du pluralisme politique, géographique et démographique ».

Cette brève est extraite de la lettre des élus socialistes et républicains n°185-186 du 4 novembre 2014