«Elections départementales: Résistance», par Claudy Lebreton

Edito - Claudy Lebreton

Les 22 et 29 mars prochains les Françaises et les Français seront pour la première fois appelés à élire l’ensemble de leurs conseillères et conseillers départementaux.

Cette échéance sera historique pour la collectivité départementale. Après les échéances électorales de 2014, 2015 sera une année électorale avec les rendez-vous démocratiques du printemps pour les départementales et de décembre pour les régionales.

En mars, les citoyens seront invités à choisir une femme et un homme dans les nouveaux cantons aux contours redessinés. Ce binôme permettra à l’ensemble des assemblées départementales d’être totalement paritaire, ainsi que les exécutifs. J’ai toujours promu la parité et l’égalité entre les femmes et les hommes et cette perspective est un progrès essentiel pour la démocratie locale.

La campagne électorale doit permettre un grand débat avec nos concitoyens, une rencontre importante dans la vie démocratique qui verront se confronter des projets différents dans les domaines économiques, sociaux, environnementaux, éducatifs : en un mot, concernant la vie quotidiennne de nos concitoyens.

La campagne électorale doit susciter un grand intérêt pour cette échéance, en mobilisant d’abord nos concitoyens pour participer et voter. Le premier enjeu est celui de la participation, cela dépend de nos équipes, de notre forte dynamique pour engendrer un mouvement vers nos idées et nos propositions.

Un projet, une équipe, un(e) leader constituent toujours les fondamentaux d’une bonne campagne.

Notre crédibilité existe quant à notre capacité d’innovation sociale et territoriale, quant à nos valeurs d’égalité et de justice sociale. Mais aujourd’hui, nous devons retrouver la confiance de nos concitoyens. C’est possible, j’en suis persuadé. Depuis le début décembre existe de nouveau un intérêt qui se porte vers nous, il faut le faire fructifier.

Soyons audacieux, sachons rassembler notre camp et au-delà, soyons déterminés, soyons joyeux pour conduire une belle campagne et je suis convaincu que la résistance est là, présente, elle prospère et doit se transformer en victoires les plus nombreuses dans nos beaux départements de France. Nous saurons incarner la gauche de proximité, celle qui est solidaire, qui accompagne et porte un vrai projet de démocratie, d’égalité, de progrès et de justice sociale.

Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des départements de France et du Conseil général des Côtes-d’Armor

Cet éditorial est extrait de la lettre de Communes de France n°198 du 2 février 2015

Abonnez-vous à Communes de France