ÉDITORIAL, par François Bonneau

bonneau Les régions, acteurs majeurs du développement économique au service de l’emploi

La loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) clarifie et simplifie les responsabilités en matière d’accompagnement du développement économique et fait de la Région l’acteur majeur de l’action économique sur son territoire en articulation avec l’engagement complémentaire des nouvelles intercommunalités.

C’est un progrès considérable dans la clarification du qui-fait-quoi, maintes fois réclamée par nos concitoyens.

Dans ce cadre, les Régions s’engagent avec détermination dans leur nouvelle compétence économique en la mettant en continuité avec leurs responsabilités historiques en matière d’éducation, de formation professionnelle, d’apprentissage, de formation des demandeurs d’emploi comme de formation tout au long de la vie.

Cet engagement se met en œuvre dans le cadre du dialogue avec les représentants de l’État et des partenaires sociaux au niveau régional.

Le défi est immense et les régions sont prêtes à le relever. Elles ont pour cela besoin de moyens à hauteur de l’enjeu. Demain, elles devront être stratèges tout en formant les habitants au plus près des besoins des entreprises. Elles devront proposer des politiques dynamiques pour l’innovation et l’export, porter leurs fleurons industriels au plus haut niveau tout en aidant leur tissu de PME à se moderniser. Elles devront, en plaçant les enjeux de responsabilité sociétale et environnementale des entreprises au cœur de leur stratégie, faire en sorte que les salariés de leurs territoires soient mieux protégés et mieux formés.

Oui, cette ambition du mieux-être social alliée à la volonté de disposer d’entreprises toujours mieux armées face à la concurrence nécessite que les régions disposent des moyens financiers nécessaires pour conduire en profondeur ce changement du paysage institutionnel de notre pays.

Pour cela, alors que va se débattre la loi de finances pour 2017, les Régions demandent que l’État leur attribue les ressources indispensables à la réussite de leur mission au service de l’économie des PME et de l’emploi.

Ne pas le faire reviendrait à mettre en cale sèche les PME de nos territoires, au moment où nous voulons au contraire décupler l’efficacité de l’action publique pour donner aux entreprises l’environnement et l’énergie dont elles ont besoin.

François Bonneau,
président de la Région 
Centre-Val de Loire,
président délégué 
de l’Association des régions de France