Drames humanitaires en Méditerranée : pour Jean-Claude Frécon, l’Europe doit s’engager fortement

«Face à l’infernale répétition des drames humanitaires en Méditerranée, l’Europe doit s’engager fortement et mettre en place des mécanismes efficaces pour organiser la surveillance et les secours dans les zones maritimes concernées. L’Europe doit aussi se mobiliser, en concertation avec les pouvoirs locaux, pour faciliter la prise en charge des migrants sur leurs territoires», a exhorté Jean-Claude Frécon, sénateur de la Loire et président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, en réaction aux naufrages intervenus ces derniers jours. «Au-delà de l’horreur que nous inspirent ces drames, nous devons agir à tous les niveaux: européen, national, mais aussi local et régional, pour mettre en œuvre sur les deux rives de la Méditerranée des stratégies efficaces pour éviter ces tragédies. Nous appelons les participants au Sommet européen extraordinaire à prendre en compte cette concertation multiniveaux» a-t-il ajouté.

Le Congrès a régulièrement alerté les 47 États membres du Conseil de l’Europe quant à l’urgence de la situation, en raison notamment des conflits et de situations d’instabilité politique et d’insécurité au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne. Lors d’un débat organisé le 24 mars avec les maires des villes de Calais (France), Lampedusa (Italie) et Siirt (Turquie), le Congrès a souligné le rôle des autorités locales qui sont en première ligne pour accueillir ces migrants et qui sont confrontées à d’énormes difficultés pour assurer les services de base comme les services de santé et d’éducation. En outre, dans une déclaration adoptée en 2013, il avait appelé l’Europe à assumer une responsabilité collective, notamment : garantir des fonds de l’UE aux pays les plus touchés par les arrivées, organiser la possibilité de présenter les demandes d’asile dans les pays riverains d’où partent les migrants et mettre en place une politique migratoire européenne commune.

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°209-210 du 25 avril 2015