Une communication sur la situation de l’emploi présentée en Conseil des ministres

François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social a présenté une communication relative à la situation de l’emploi lors du Conseil des ministres:

« Après une activité ralentie au 1er trimestre, la croissance est encore très fragile. Cette timidité de la reprise est liée à un climat encore trop incertain.

Dans ce contexte, 23 000 emplois ont été détruits au premier trimestre, dans le secteur concurrentiel (chiffres Insee-DARES). Dans le même temps, l’Acoss a enregistré dans son champ une diminution de – 1 % des déclarations d’embauche, malgré une stabilisation des effectifs dans le secteur concurrentiel.

Pour contrer ces destructions et réduire le risque de précarité et de pauvreté lié à un éloignement durable du marché de l’emploi, l’action volontariste du Gouvernement, notamment par les contrats aidés dans le secteur non marchand a permis une baisse de – 0,2 point du taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) au dernier trimestre de 2013, puis sa stabilisation au premier trimestre 2014 à 9,7 % en métropole (10,1 % en France entière).

Néanmoins, le rythme de la demande d’emploi recensée mensuellement par Pôle emploi, bien que ralenti par rapport au mois de mai, reste préoccupant, avec une augmentation nette du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A de + 9 400 (soit + 0,3 % en un mois) et de + 23 000 en catégories ABC (soit + 0,5 % en un mois). Analysée sur une base trimestrielle, qui est plus significative, la progression a été en moyenne de 16 300 demandeurs d’emploi en catégorie A supplémentaires au 2ème trimestre 2014 (contre 18 700 au 2ème trimestre 2012, et 17 200 au 2ème trimestre 2013).

Les entrées au chômage des jeunes de moins de 25 ans sont de nouveau en baisse (- 1 400 demandeurs d’emploi de moins de 25 ans en catégorie A entre mai et juin 2014, soit une baisse en un an de – 3,5 %). Ceci démontre la pertinence des dispositifs tels que les emplois d’avenir. La « garantie jeunes » viendra enrichir le dispositif.

La feuille de route sociale du Gouvernement exposée lors de la grande conférence sociale des 7 et 8 juillet dernier comporte des actions résolues en faveur de l’emploi, en particulier pour développer l’apprentissage, œuvrer en faveur de l’emploi des seniors et lutter contre le chômage de longue durée. Le Président de la République réunira les acteurs concernés par l’apprentissage en septembre.

La mobilisation autour des outils mis en place par le Gouvernement doit continuer et s’amplifier, en particulier dans le cadre du Pacte de responsabilité et de solidarité. L’accord conclu dans la branche de la chimie, prévoyant 47 000 embauches de 2015 à 2017, ouvre la voie à d’autres accords ambitieux. Dès la rentrée de septembre, le ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social réunira, l’ensemble des acteurs pour un suivi des négociations des 50 plus grandes branches, afin que cette dynamique s’intensifie. Par ailleurs, le Premier ministre lancera à cette fin le comité de suivi des aides publiques incluant les mécanismes du Pacte de responsabilité et de solidarité et du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). »