Christine Nivou

Elue - Christine Nivou

Une ville de montagne en pleine croissance

 

Christine Nivou est maire de Veynes, dans les Hautes-Alpes, et conseillère régionale de PACA. Depuis 2012, elle est également la suppléante de la députée Karine Berger à l’Assemblée nationale.

 

C’est dans sa ville de Veynes que Christine  Nivou  a  toujours  su s’impliquer  avec  conviction.

 Elle  est  fière  de  ce  mandat  local qui la rend plus proche des citoyens. Maire depuis 1995, elle s’efforce de  facilité  et  d’améliorer  la  vie  des  Veynois.  Un  projet  d’EPAHD  de  dix  millions d’euros  est  en  cours  de  réalisation.  Il  est à  destination  des  besoins  de  la  ville  de Veynes,  mais  aussi  de  ceux  du  sud  du département. « Cette  maison  de  retraite va  permettre  de  réunir  les  89  résidents répartis sur deux sites, dans une nouvelle maison médicalisée à la fois moderne et respectueuse des normes environnementales. Le rayonnement de cette institution dépasse les limites du département », explique Christine Nivou. Un autre chantier d’envergure  est  en  cours  de  réalisation : un  réseau  de  chaleur.  Il  permet  déjà  de chauffer le chantier du futur EPHAD ainsi que  la  gendarmerie  et  les  13  logements sociaux nouvellement construits dans la commune.  Le  système  de  chauffage  est mixte. Il est majoritairement à bois, avec une  utilisation  de  la  filière  bois  locale, mais  également  au  gaz  lors  des  pics  de froid,  où  les  besoins  sont  plus  importants.  Ce  parc  sylvicole  local  a  permis  la construction de logements à ossature en bois  ainsi  que  la  création  d’une  scierie, ouverte cette année.

 

Faire face aux changements.

 

Les  aménagements  et  les  développements  d’infrastructures  se  sont  développés  au  cours  du  dernier  mandat  de Christine  Nivou.  Elle  s’était  engagée  à doter sa ville d’une bibliothèque municipale. C’est le cas depuis 2012. Des activités pour les plus jeunes et pour le public scolaire y sont proposées. L’ouverture vers la culture  et  son  rayonnement  sont  parmi les priorités de l’élue. Elle tient à garder le cinéma municipal, classé art et essai, qui vient de passer à la projection numérique.

En  une  décennie,  Veynes  a  dû  faire  face à une décroissance économique liée aux différentes  entreprises,  dont  la  SNCF,  qui ont quitté la ville. Mais la maire s’est engagée à relancer la vie économique locale avec  l’arrivée  de  nouveaux  acteurs  dans des  secteurs  novateurs  comme  celui  de l’édition numérique et en accompagnant celles qui ont fait le choix de rester. La population  municipale  est  en  croissance, pour preuve les deux ouvertures de classes  depuis  la  dernière  rentrée.  Celle  de 2013 est marquée par la mise en place de la  réforme  des  rythmes  scolaires  impulsée par le ministre de l’Éducation, Vincent Peillon.  Bien  qu’une  partie  des  parents d’élèves semble réticente, la maire de Veynes a choisi de se lancer pleinement dans sa mise en œuvre.

À la région, Christine Nivou est vice-présidente de la commission agriculture, forêt, mer,  pêche  et  littoral.  Elle  est  également membre  de  la  commission  permanente et de celle de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Son combat pour la reconnaissance du Parc naturel régional des  Baronnies  est  reconnu.  Son  attachement  à  sa  région  est  fort.  En  2009,  elle avait pris position contre la modification du nom de la région Provence-Alpes-Côte-D’azur  en  Provence-Méditerranée  qui, pour elle, est une « réduction de l’identité régionale »

Julien Bossu