Charles de Gaulle express enfin sur les rails

Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État aux Transports, s’est rendu à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle le 3 juin pour officialiser le lancement du CDG express, qui permettra de soulager la desserte actuelle du RER B, saturée. Cette future liaison ferroviaire proposera: une ligne directe de Gare de l’Est à l’aéroport ; un trajet de 20 minutes seulement, contre 35 actuellement en RER ; un fonctionnement 365 jours par an, de 5h à minuit ; une fréquence élevée, avec un train toutes les 15 minutes ; un train à quai en permanence en gare de l’Est et à l’aéroport Charles de Gaulle pour plus de lisibilité et de fiabilité. « Cette ligne du CDG express est une nécessité pour la métropole parisienne. précise Frédéric Cuvillier. Il est dommage que ce projet ait mis 20 ans à voir le jour. Ce trajet conditionne la première image que les touristes ont de Paris et donc de la France », poursuit le ministre. Cette nouvelle ligne express a également pour ambition de gagner des parts de marché face à la route qui reste encore privilégiée dans 70 % des cas pour rejoindre la capitale. Les travaux vont débuter en 2017, pour un coût de 1,7 milliard. Sa mise en service est prévue au cours de l’année 2023. Le prix du billet est estimé à 23 €, afin d’afficher une rentabilité autour des 5 à 8 %, dont 1 € pour la contribution écologique. Les élus locaux se réjouissent de cette nouvelle ligne. Ali Soumaré, conseiller régional d’Ile-de-France, précise que « cette ligne correspond aux attentes des habitants du Val d’Oise et de la Seine-St-Denis car elle aura pour effet immédiat de décongestionner les autoroutes A1 et A3 qui traversent les deux départements ».

Julien Bossu

Cette brève est extraite de la lettre des élus socialistes et républicains n°169, du 10 juin 2014

Abonnez-vous à la newsletter