Budget des petites villes : l’impact des coupes budgétaires

L’Association des petites villes de France vient de publier les résultats d’une enquête sur l’impact de la baisse pluriannuelle des dotations sur la base de 200 budgets de petites villes. Cette baisse va modifier les équilibres financiers, puisque 70 % des petites villes interrogées vont connaître en moyenne une baisse de 20 % de leurs investissements et s’apprêtent à réaliser des écono­mies de gestion qui oscillent entre 100 et 400 M€. Les services publics locaux concernés par les coupes budgétaires sont essentiellement la culture mais aussi la voirie et l’environnement. Les petites villes tentent de pallier cette baisse de ressource en rééchelonnant leurs investisse­ments, en mutualisant mais aussi (pour 55 % d’entre elles) en supprimant certains postes. Dans le même sens, 57 % des villes auront recours à des recettes additionnelles via notamment une augmentation des taxes et redevances et par l’emprunt. Enfin, 33 % des maires reconnaissent même qu’ils n’appliqueront pas certaines normes jugées trop complexes et trop coûteuses.

Cette brève est extraite de la lettre des élus socialistes et républicains n°183 du 20 octobre 2014