Avenir des Zones Franches Urbaines : le soutien à l’emploi en banlieue est une urgence

Marianne Louis, secrétaire nationale à la Politique de la ville

La fin des Zones Franches Urbaines est annoncée pour le 31 décembre 2011, sans aucune autre perspective de soutien à l’emploi en banlieue. Aujourd’hui, des élus et des employeurs se mobilisent pour demander la prorogation de ce dispositif mais ils peinent à être entendus.

Une fois encore, le gouvernement préfère rester muet face aux interrogations légitimes des acteurs des quartiers en difficultés laissant ses habitants sans solution pérenne.

Pourtant, avec un taux de chômage jusqu’à deux fois supérieur au taux national et dépassant les 40% pour les jeunes de moins de 26 ans dans certains quartiers, la question de l’emploi mériterait une attention toute particulière.

La prorogation des ZFU est nécessaire pour «franchir» le cap du 31 décembre 2011 sans fragiliser des milliers d’emplois en banlieue. Au delà, le Parti socialiste propose une réelle simplification des zonages et un contrat de développement unique qui prévoit une réforme des exonérations de charges au profit des quartiers dont les indicateurs économiques et sociaux sont dégradés, afin de soutenir véritablement la création d’emplois destinés aux habitants des quartiers les plus touchés par le chôma

parti-socialiste.fr – courriel : presse@parti-socialiste.fr

10, rue de Solférino – 75333 Paris cedex 07 – Tél. : 01 45 56 77 26 ou 79 55