Allégations du maire de Chalon-sur-Saône : 
un comportement inqualifiable, des propos inexcusables

“Le 21 juillet, le maire de Chalon-sur-Saône a annoncé qu’il refusait d’accueillir dans sa ville la ministre de la Culture, Audrey Azoulay, à l’occasion du Festival international des artistes de rue Chalon dans la Rue. Pour justifier cette attitude déjà si peu républicaine, Gilles Platret n’a pas hésité à invoquer la thèse complotiste du “mensonge d’État” sur la sécurité du feu d’artifice du 14 juillet à Nice. En cherchant ainsi à accréditer l’idée que l’État serait complice de l’attentat de Nice, le maire de Chalon-sur-Saône se livre à une suggestion indigne et inexcusable. Il s’agit d’un manquement inqualifiable à l’éthique qui incombe pourtant à tout élu de la République. Le Parti socialiste exige de Nicolas Sarkozy, président du Parti “Les Républicains”, qu’il réagisse en condamnant publiquement l’attitude de Gilles Platret, non seulement élu local mais aussi responsable de la fédération de cette formation politique en Saône-et-Loire”.

Communiqué du PS du 21 juillet 2016