600 millions d’euros pour le développement économique des quartiers prioritaires

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de la Ville, a adressé un courrier aux maires ayant sur leur territoire des quartiers prioritaires, afin de leur exposer la feuille de route de son ministère. L’Etat et la Caisse des dépôts consacreront donc sur 2014-2020 une enveloppe de 600 millions d’euros pour lever des investissements privés et co-investir dans des projets structurants, comme des pépinières d’entreprises ou des maisons de santé.

L’objectif est d’axer les moyens financiers sur les leviers de la compétitivité et de l’emploi dans les quartiers de la politique de la ville. Ainsi, au-delà des 5 milliards d’euros de subventions qui seront accordées par l’Anru dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain, plusieurs dispositifs de soutien à l’entrepreneuriat dans les quartiers sont prévus en partenariat avec la Caisse des dépôts et la Banque publique d’investissement (BPI).

D’autre part, l’établissement public pour l’aménagement et la restructuration des espaces commerciaux et artisanaux (Epareca) engagera 75 millions d’euros en faveur du développement du commerce de proximité dans les quartiers. Quant au devenir des zones franches urbaines, il fera l’objet d’un volet spécifique du rapport au Parlement consacré aux actions en faveur de la politique de la ville, qui devrait être présenté au cours de l’été.

Sur le sujet:

Consulter le programme des formations Condorcet consacrées à la Politique de la ville

La réforme de la politique de la ville fait l’objet de notes explicatives de l’action du Gouvernement