155.000 emplois d’avenir signés depuis 2012

150_000_EAAfin de lutter contre le chômage, qui touche particulièrement les jeunes, l’un des dispositifs mis en place par le Gouvernement connaît un réel succès : celui des emplois d’avenir. Lancés en novembre 2012, conformément à l’engagement n°34 pris par François Hollande durant sa campagne, l’objectif a d’ores et déjà été atteint : 155 000 personnes ont bénéficié du dispositif.

Destinés à réintégrer les jeunes sans emploi peu ou pas qualifiés dans le monde du travail, les emplois d’avenir ont connu une adhésion majeure de la part de tous les acteurs. Ces contrats ont ainsi été signés pour 28% par des collectivités, pour 33% par des associations et pour 20% par des entreprises privées éligibles au dispositif.

83% des jeunes ayant signé un emploi d’avenir ne sont pas titulaires du baccalauréat et 41% d’entre eux n’ont aucun diplôme. Ce dispositif, qui privilégie les moins qualifiés, permet ainsi de les réintégrer dans un parcours professionnel durable.

36% des contrats ont été signés par des jeunes vivant en zone urbaine sensible, en zone de revitalisation rurale ou en outre-mer, le dispositif étant ainsi et aussi un succès dans sa dimension territoriale. Enfin, 56% des emplois d’avenir ont été signés pour une durée supérieure à trois ans et 43% des jeunes en emploi d’avenir ont suivi une formation dans le cadre de leur contrat. Le dispositif participe donc à hausse de la qualification et à la baisse du chômage des jeunes. Le nombre des demandeurs d’emplois de moins de 25 ans a ainsi baissé de 1.2% en un an.

L’engagement n°34 du candidat François Hollande a maintenant été respecté, mais la mobilisation ne faiblit pas au Gouvernement. La priorité du quinquennat reste le retour de l’emploi et de la croissance sur tous nos territoires.

Aller plus loin:

Les notes explicatives de la FNESR

L’étude de la DARES sur le portail du ministère du Travail