Situation financière des petits hôpitaux : l’APVF demande d’autres modes de financement

L’APVF dénonce depuis longtemps les conséquences de la tarification à l’activité (T2A) qui condamne les hôpitaux à augmenter sans cesse leur activité, dans un contexte de réduction de leurs personnels, au détriment de la qualité des soins.
Ce constat est partagé par les mille médecins et cadres de santé, travaillant dans des établissements de toute taille, qui viennent de publier un appel dénonçant la situation dramatique des hôpitaux et pointant les défaillances de la T2A.
L’APVF avait pris acte des annonces de la Ministre de la Santé proposant une évolution du mode de financement des hôpitaux. Elle demande instamment au Gouvernement de répondre aux problématiques budgétaires des hôpitaux en limitant la place de la T2A aux soins standardisés et programmés.
Elle attend du prochain « plan hôpital », qui doit être présenté en 2018, qu’une attention particulière soit accordée aux petits établissements de proximité afin qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle au sein du système de soins dans les territoires.