Réforme du financement des hôpitaux : pour l’APVF, les annonces de la ministre de la Santé vont dans le bon sens

À la suite des annonces de la Ministre de la Santé, lors de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2018 par l’Assemblée nationale, concernant une évolution des modes de tarification de l’hôpital, l’Association des petites villes de France (APVF) que préside Olivier Dussopt, Député de l’Ardèche, prend acte avec satisfaction des annonces de la Ministre qui vont dans le bon sens.
L’APVF dénonce en effet depuis plusieurs années le système de la tarification à l’activité (T2A) qui pénalise fortement les petites structures hospitalières dans lesquelles le nombre d’actes est forcément moindre que dans les gros établissements.
Les modalités retenues pour une sortie progressive de la T2A devront porter une attention particulière à la tarification des petits établissements. Ces derniers ont toute leur place dans le parcours de soins à condition de disposer de moyens financiers pérennes et d’être enfin reconnus comme des composantes essentielles de l’offre de soins dans les territoires.
Au moment où un récent sondage Odoxa sur « l’hôpital de demain » témoigne une nouvelle fois de l’attachement de nos concitoyens à l’hôpital public mais aussi de leurs craintes d’une dégradation de l’offre de soins dans les années à venir, l’APVF souhaite que le Gouvernement accorde une attention soutenue aux petits établissements hospitaliers. Elle apportera sa contribution à la réforme de la rémunération des hôpitaux.