Les quartiers populaires font leur COP 21

Le 25 janvier, Patrick Kanner, ministre de la Ville, Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, et François Pupponi, président de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), annonceront les 20 lauréats de l’appel à manifestations d’intérêt « Ville durable et solidaire, excellence environnementale du renouvellement urbain ». Le développement durable ne doit pas rester un luxe pour les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Ces derniers peuvent au contraire être à l’avant-garde d’un renouvellement urbain maîtrisé et durable de nos villes, fait-on valoir au ministère de la Ville. Afin qu’ils y prennent toute leur part, l’Etat va financer des projets de développement durable dans les quartiers de 20 communes et EPCI dans le cadre du programme d’investissements d’avenir Ville durable et en articulation avec le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) porté par l’ANRU. Ce programme bénéficiera de 71 millions d’euros de subventions. Rénovation thermique du parc locatif social et privé, aménagement des espaces publics, biodécontamination des sols des friches industrielles, création d’une recyclerie pour traiter des déchets de chantier, mise en culture biologique d’une partie des parcelles privées, développement de l’agriculture urbaine, construction d’un mur solaire anti-bruit en bordure d’autoroute… Voici quelques uns des projets concrets que l’Etat financera, avec le commissariat général à l’investissement et l’ANRU.

Cette brève est extraite de la lettre n°242 du 24 janvier 2015