Patriotisme et engagement au cœur des vœux présidentiels à la jeunesse

Un an jour pour jour après la manifestation du 11 janvier 2015 qui avait mobilisé un grand nombre de jeunes, François Hollande a présenté à la jeunesse des vœux placés cette année sous le signe de la citoyenneté et de l’engagement.

C’est un véritable parcours civique que le Président de la République propose à la jeunesse. Il commence dès l’école primaire et se poursuit avec la remise d’un « livret citoyen » à l’âge de 16 ans. Ce livret devra permettre aux jeunes de découvrir, au fur et à mesure de leur acquisition, leurs nouveaux droits mais également leurs nouveaux devoirs. «Chaque action sera revendiquée, valorisée, mais les devoirs seront rappelés», a expliqué le Président de la République. Il est également question d’étudier le passage de un à cinq jour pour la Journée défense et citoyenneté. Cette rallonge temporelle se veut une porte ouverte vers le service civique cher au Président de la République. François Hollande a précisé son ambition de le généraliser avec une augmentation des effectifs : «D’ici trois ans, le service civique devra accueillir la moitié d’une classe d’âge, soit 350000 jeunes par an environ. Pour aller, étape après étape, vers sa généralisation à toute une génération au-delà de 2020». Le Président de la République a ensuite rappelé que «l’engagement est une chance et que tout ne se réduit pas simplement à des produits échangés sur les marchés, qu’il y a quelque chose qui ne se mesure pas et qui est justement le partage, la solidarité et l’engagement».

Dans son discours à la jeunesse, François Hollande a beaucoup parlé de Patrie, «non pas pour faire surgir je ne sais quel sentiment où l’on devrait se regrouper ensemble et avoir peur des autres. Non, la Patrie telle que nous la concevons est une ouverture, un idéal que nous partageons. Ce sont des principes et des valeurs, ces valeurs mêmes que vous avez illustrées dans vos timbres: Liberté, Égalité, Fraternité. La patrie, c’est être capable de donner un moment à ce que nous avons choisi, une part de notre vie, de notre temps et peut-être même un moment de ce qui fait l’essentiel d’une existence», a-t-il précisé en conclusion.

Au cours de cette cérémonie, l’équipe de Charlie Hebdo est venue présenter l’association « Dessinez Créez Liberté » (DCL), créée en avril dernier afin d’assurer la diffusion des dessins réalisés par des enfants et des adolescents, envoyés par milliers à la rédaction de Charlie Hebdo après les attentats de janvier. Ces dessins expriment l’attachement de la jeunesse aux valeurs de la République, à ses principes fondamentaux de liberté de créer, de dessiner, de s’exprimer. Le ministère de l’Éducation nationale et son Réseau Canopé ont décidé de s’associer à DCL pour l’aider, notamment en réalisant des ressources pédagogiques à partir d’une sélection de dessins. « Ce projet partenarial est un exemple de la grande mobilisation de l’École pour les valeurs de la République lancée au lendemain des attentats de janvier 2015 », a commenté Najat-Vallaud-Belkacem.

Julien Bossu

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°241 du 17 janvier 2016