Un nouveau contrat d’objectifs pour l’ONF

L’Office national des forêts (ONF) a présenté son nouveau contrat d’objectifs et de performance le 12 janvier dernier. Ce dernier est conclu entre l’État, l’ONF et la Fédération nationale des communes forestières (Fncofor) et définit la feuille de route de l’Office pour les cinq années à venir en métropole et dans les DOM. Il fixe les enjeux forestiers stratégiques pour les forêts domaniales et celles des collectivités en matière de sylviculture, d’approvisionnement de la filière bois, de préservation de la biodiversité, d’adaptation aux changements climatiques et de réponse aux demandes de la société. Le contrat se veut rassurant en mettant fin aux réductions d’effectifs au sein de l’ONF.

Le contrat prévoit d’investir 100 millions d’euros par an pour les cinq ans pour la gestion des forêts et pour les équipements d’accueil des publics. «Les investissements seront financés aux trois quarts par autofinancement», précise Christian Dubreuil, directeur général de l’ONF. L’Office peut désormais participer aux futurs appels à projets du fonds chaleur de l’Ademe et bénéficier de crédits supplémentaires du fonds européen agricole pour le développement rural (Feader). L’ONF prévoit aussi de développer ses ventes de bois façonné. Pour les forêts des collectivités, l’objectif de production de ce type de bois a été fixé à 30 % des volumes commercialisés en 2020. Ce contrat d’objectifs et performances 2016-2020 sera signé par la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et le secrétaire d’Etat chargé du Budget.

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°241 du 17 janvier 2016