Les métropoles de l’ouest ont la cote

Entre qualité de vie et emploi, il y a souvent un choix à faire sur son lieu de vie. Mais il est possible de trouver la ville de ses rêves qui répond à toutes les attentes. Selon un classement réalisé par Eurostat au sujet de la perception que les Européens ont de leur situation professionnelle, la ville de Rennes se classe à la sixième position, avec 78 % des Rennais qui se disent heureux d’aller travailler. Paris suit directement avec 77 % et Strasbourg 76 % de satisfaction des habitants. La première place est trustée par la ville autrichienne de Graz. Pour cette enquête, la commission européenne, via son organisme de statistiques, a interrogé 40 000 salariés de 79 villes européennes afin d’évoquer le cadre de vie et la qualité de la vie professionnelle. Dans la catégorie des villes où il fait bon vivre, la capitale bretonne est donc la ville française où les habitants sont les plus heureux au travail.
Rennes est également en tête du classement que vient de publier L’Express. Cette enquête porte sur les cent agglomérations de province les plus peuplées et se divise en deux parties. La première est intitulée « Où fait-il bon vivre ? » et regroupe une quinzaine d’indicateurs (météo, offre culturelle, qualité de l’air, part d’étudiants, offre de soins, sécurité, prix de l’immobilier…). En 2018, Rennes est donc la ville championne de la qualité de vie dans l’Hexagone. Le second classement est intitulé « Où fait-il bon travailler ? ». Il privilégie le taux de chômage, l’évolution de l’emploi, la part de cadres, l’accessibilité ferroviaire et aérienne des villes mais aussi le degré d’insertion de leurs jeunes et le niveau de revenu de leurs habitants comme indicateurs. Pour cette édition 2018, Nantes est en première place et Rennes, encore elle, se retrouve à la deuxième place. Les autres métropoles françaises se trouvent dans la suite du classement. L’attractivité économique de ces dernières demeure importante mais elle est contrebalancée par une qualité de vie moindre ou un coût des logements trop élevés. Rennes est encore une ville à taille humaine où son score de vie est un atout et qui a un taux de chômage plus faible qu’ailleurs. Du côté du Nord-Est de l’Hexagone, c’est Dijon qui est distinguée, en arrivant en tête des villes où il fait bon vivre et travailler. Dijon est également dans le top 10 des villes les plus attractives de France.
J. B.