Influenza aviaire : reprise des activités d’élevage le 29 mai

Le calendrier de remise en place des palmipèdes dans la zone la plus touchée par l’épizootie a été confirmé par un arrêté daté du 31 mars 2017. Le dispositif d’indemnisation des producteurs et des entreprises, dont le déploiement se poursuit, reste quant à lui inchangé. Les départements concernés par l’arrêté du 31 mars sont le Gers, la Haute-Garonne, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes Pyrénées. Dans cette zone, l’évolution positive de la situation sanitaire – le nombre de nouveaux cas a fortement diminué – permet désormais d’engager les opérations préalables à cette remise en place.

Conformément à l’avis de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), une période de vide sanitaire de 6 semaines est donc instaurée du 17 avril au 28 mai 2017 dans l’ensemble des élevages de palmipèdes situés dans la zone. Cette mesure vise à accélérer leur assainissement en vue d’une reprise de l’élevage à compter du 29 mai prochain. Cette reprise d’activité ne pourra toutefois s’effectuer que dans des conditions strictes de dépistage des animaux et du respect effectif des mesures de biosécurité.

Les obligations particulières dans cette zone réglementée ne portent pas uniquement sur les éleveurs mais sur l’ensemble des intervenants en élevage. Afin que le maillon du transport soit pleinement impliqué dans la prévention du risque de résurgence virale, des dispositions nouvelles relatives à la désinfection des véhicules, au matériel utilisé ou encore à l’organisation des circuits des transports d’animaux sont rendues obligatoires.

Enfin, pour une plus grande sécurisation sanitaire sur l’ensemble du territoire, des travaux associant l’État, les collectivités et les professionnels se poursuivent pour aboutir à un pacte sur la prévention et la lutte contre l’influenza aviaire. La signature de ce pacte est programmée le 13 avril 2017.