Une politique municipale de sécurité et de prévention

La sécurité des citoyens dans leur vie quotidienne et la tranquillité publique ne peuvent pas être assurées de façon durable sans la mise en place d’une politique de prévention et de sécurité organisée, coordonnée évaluée et partagée.

Définir les outils et méthodes de construction d’un politique locale de sécurité et identifier le rôle de l’élu dans l’organisation d’un traitement partenarial des problématiques de délinquance

Aucun

Evaluer l’insécurité sur un territoire communal ou intercommunal

  • Les outils de recensement des actes délinquants : les statistiques policières et judiciaires, le diagnostic local de sécurité.
  • L’apport d’une démarche de cartographie de la délinquance dans le cadre d’un observatoire local de la tranquillité publique.
  • Les méthodes d’évaluation des principaux risques urbains : économie souterraine, drogue, délinquance juvénile… 

Définir le positionnement des acteurs locaux de la prévention

  • Positionner une police municipale et construire un projet de service.
  • Le rôle des agents locaux de médiation sociale.
  • L’articulation entre les ASVP et la police municipale
  • Le partenariat police municipale / police nationale
  • la participation des habitants dans la politique municipale de sécurité

L’organisation d’une dynamique partenaire autour des questions de prévention et de sécurité

  • Le rôle de l’élu dans l’animation et l’articulation des instances partenariales de traitement de l’insécurité : la conduite d’un CLSPD communal ou intercommunal.
  • Positionner la relation partenariale dans une logique opérationnelle : les enjeux d’un conseil restreint, la place d’un groupement local de traitement de la délinquance.

Les évènements: 

  • La gestion des grands événements communaux (fête de la musique, 31 décembre, 14 juillet,…)
  • La gestion de crise. 

Partager