Financement des manuels scolaires des collèges : un nouveau désengagement du Gouvernement !

Comme il en a l’habitude, c’est de manière brutale, sans concertation et sans information préalable que le Gouvernement a annoncé la baisse du budget des manuels scolaires de 210 millions à 16 millions d’euros lors d’une audition du ministre de l’Éducation nationale devant la commission des finances du Sénat le 8 novembre dernier.

Dans son viseur principalement les manuels scolaires des collégiens puisque selon le ministre « rien ne justifie » le fait que l’État les finance. C’est donc 194 millions qui disparaissent du budget. Il aura fallu moins d’un mois pour que le discours positif du ministre de l’Éducation nationale devant l’ADF à Marseille soit pris à revers par les actes. Moins d’un mois pour que la confiance que le Gouvernement prétendait vouloir retrouver avec les départements soit à nouveau mise à mal.

Alors que les Départements supportent, à bout de bras et au bord de la rupture financière, les allocations individuelles de solidarités (RSA, APA, PCH) pour le compte de l’État, celui-ci préfère les accabler plutôt que payer sa dette et leur permettre d’assurer pleinement leurs missions.

Doit-on considérer que « l’accord de méthode Etat-Collectivités » – que le Premier ministre a adressé à ses ministres par circulaire et qui stipule que « la Conférence des territoires obéit à un principe simple : faire en sorte qu’aucune décision concernant les collectivités ne soit prise sans que ces dernières aient été préalablement consultées » – n’est qu’un affichage ?

Communiqué du groupe de gauche de l’Assemblée des départements de France