éditorial, par François Rebsamen

  Refonder le Parti socialiste avec les élus

Les résultats du 1er tour sont sans appel : dans la foulée de l’élection présidentielle, les électeurs souhaitent donner une large majorité au Président de la République. Le recul de la gauche est sans précédent, alors que l’abstention atteint un niveau historique, jamais observé depuis 1958.

Partout, les candidats du Parti socialiste et de ses alliés ont mené des campagnes courageuses et déterminées, dans un contexte national extrêmement défavorable, dans la foulée de notre défaite à l’élection présidentielle. Je tiens à saluer leur travail et leur engagement ; ils subissent les conséquences de la désaffection des Français qui se sont détournés du Parti socialiste. C’est un échec dont nous aurons à tirer les conséquences.

Soixante de nos candidats se sont hissés au second tour de cette élection législative. Leur réussite est essentielle, pour que subsiste à l’Assemblée nationale un groupe socialiste, constructif et vigilant quant aux projets de loi qui seront présentés par l’exécutif, capable de défendre les valeurs de liberté et de justice sociale qui sont les marqueurs historiques de la gauche.

Ce second tour des élections législatives doit être celui du pluralisme démocratique. Une chambre monocolore, serait une chambre d’enregistrement, sans réel pouvoir de contrôle sur l’action du gouvernement, sans débat digne de l’Assemblée nationale. Il est inimaginable qu’il n’existe plus à l’Assemblée un groupe politique pour apporter des propositions en matière d’éducation, de protection sociale, de sécurité, un groupe pour rappeler les priorités que constituent les accords sur le climat, un groupe vigilant et attentif à la protection des droits des salariés.

Le travail de refondation de notre parti sera immense. Avec la FNESR, avec les élus, nous y prendrons toute notre part. Notre rassemblement de fin août, à La Rochelle, auquel j’espère vous retrouver nombreux, sera l’occasion d’entamer cette réflexion, ensemble.

François Rebsamen,
président de la FNESR