Disparition d’Henri Emmanuelli, communiqué de François Rebsamen

Disparition d’Henri Emmanuelli

 

J’exprime ma profonde tristesse devant la disparition d’Henri Emmanuelli

Henri était d’abord un ami, un compagnon politique, fidèle aux valeurs de la gauche.

Il portait et défendait ses convictions parfois avec rudesse, toujours avec sincérité.

Premier secrétaire du parti socialiste, secrétaire d’Etat à trois reprises, Président de l’Assemblée Nationale, Président de la Commission des Finances, son parcours politique en fait une figure marquante de la gauche.

Son nom restera indissociable de son département, Les Landes, où il a été élu pour la première fois député en 1978 faisant basculer cette troisième circonscription à Gauche.

Profondément ancré dans son territoire, défenseur infatigable de la solidarité et de l’égalité, les Landais, quelles que soient les circonstances ou quels que soient les mandats qu’il briguait lui ont, sans faillir, toujours accordé et renouvelé leur confiance.

Son action d’élu local est un exemple pour nous tous.

J’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches et à tous les Landais qui perdent aujourd’hui un des leurs.

Hommage à toi Henri, ta voix manquera à notre famille politique.

 

Francois Rebsamen
Maire de Dijon
Président du Grand Dijon
President de la FNESR