Les défis des villes moyennes

En 2016, la Fédération qui regroupe les villes moyennes, soit 60 % de la population française, tient à se faire entendre face aux grandes villes et aux métropoles. Lors de sa cérémonie des vœux le 19 janvier, Villes de France (VDF) a présenté le programme de ses actions à venir. Les élus des villes moyennes ont de nombreux défis à relever : le premier d’entre eux est celui du « bien vivre ensemble ». Ce sera l’objet du prochain congrès de VDF qui se tiendra les 23 et 24 juin. Il s’agit d’assurer à chacun un niveau de services publics locaux de qualité, un habitat digne, un bon niveau d’éducation et de formation et un accès à la santé. Le développement local sera le deuxième défi à relever et l’interconnexion des villes le troisième. VDF veut être un acteur du débat sur l’avenir des trains d’équilibre du territoire (TET). Il sera également question de nouer des relations solides avec les grandes régions.

Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse et président délégué de VDF, explique que «les maires sont arrivés à la limite supportable de la baisse des dotations pour pouvoir maintenir les investissements publics. Contrairement à ce que disent certains, ce n’est pas le train de vie des administrations qui est en question, car elles ont réduit autant que possible leurs dépenses de fonctionnement». Il craint «un changement de la clé de répartition au profit des petites villes, alors que les villes moyennes doivent assurer des services plus coûteux qui nécessitent un concours plus élevé». Villes de France a annoncé son prochain rendez-vous, le 15 mars prochain, sur la revalorisation des centres-villes.

Julien Bossu

Cette brève est extraite de la lettre n°242 du 24 janvier 2015