Edito de Pierre Cohen

Un mandat d’innovations territoriales

Le précédent quinquennat a été marqué par un profond désengagement de l’État, dont les territoires ont été les premières victimes. L’action des collectivités locales a été déterminante pour compenser l’affaiblissement de la puissance publique et le recul des services publics sur tout le territoire. Pour cela, les maires et les équipes municipales ont dû faire preuve d’inventivité et d’originalité, en développant des projets ambitieux répondant aux besoins des citoyens et aux nombreux défis qui se sont présentés durant ces années. C’est grâce à de telles innovations que les communes ont pu limiter l’impact de la politique désastreuse menée par la droite pendant dix ans.

Les victoires du Parti socialiste à l’élection présidentielle et aux élections législatives de 2012 ont marqué le début d’un nouvel élan pour notre pays. Elles montrent le choix clair fait par les Français en faveur d’une politique ambitieuse et œuvrant pour le redressement de notre pays dans le respect de la justice. Pour que cette politique soit efficace, elle doit s’appuyer sur les deux éléments qui fondent la puissance publique. D’un côté, un État fort, stratège, régulateur et garant de l’égalité des citoyens et des territoires. De l’autre, des collectivités locales qui constituent les relais indispensables de la politique nationale, mais également des forces d’innovation, d’expérimentation et de proposition. Les collectivités sont en première ligne dans la mise en œuvre de nombre de réformes de premier plan et ont donc un rôle particulièrement important à jouer dans l’exécution de la politique gouvernementale. Le Président de la République doit s’appuyer sur les collectivités locales pour appliquer les propositions qu’il avait portées durant sa campagne et réussir le changement qu’attendent les Français. En ce sens, les élections de 2014 qui aboutiront au renouvellement des équipes municipales et intercommunales constituent une étape-clé du quinquennat de François Hollande.

L’échelon le plus proche

Parmi les collectivités locales, la commune tient une place particulière pour les Français, qui ont un lien spécialement fort avec leur maire. Ce dernier est une incarnation familière de la puissance publique, l’échelon communal étant le plus proche des citoyens, de leurs attentes et de leurs besoins. L’intérêt des Français pour l’élection de leur maire est une preuve de l’importance que revêt cette échéance pour la vie politique du pays : elle est l’élection où la participation est la plus importante, après celle du Président de la République. À l’approche des échéances municipales, nous avons donc choisi de mettre en avant les réussites portées par les élus socialistes et républicains, pour saluer l’extraordinaire travail mené sur tout le territoire et pour donner à chacun l’occasion de s’inspirer des projets portés par d’autres élu-e-s.

La FNESR a lancé un appel à l’ensemble des élus afin qu’ils proposent des réalisations locales originales, développées sur leur territoire, qu’ils souhaiteraient porter à la connaissance de l’ensemble des adhérents à Fédération nationale des élus socialistes et républicains. L’objectif de référencer le plus grand nombre d’initiatives dans tous les domaines de l’action publique a obtenu un important écho, avec des communes et intercommunalités de toute la France qui ont répondu à cet appel. Cela a permis d’obtenir des exemples variés, émanant de collectivités de toutes tailles et de tous profils sociodémographiques. Loin d’être exhaustive, cette liste offre des modèles très divers qui démontrent à la fois l’incroyable force de proposition et d’impulsion de nos élus, ainsi que le panel d’actions dont sont capables les équipes municipales.

L’ambition et l’élan

L’action, le mouvement, le progrès : toutes les réalisations recensées montrent la vitalité de nos territoires, la volonté de lutter contre toute forme de fatalité. L’action, pour résister au déclin, pour faire reculer les discours populistes et démagogues. L’action, pour que s’incarne le volontarisme politique et pour faire reculer les inégalités.

L’intérêt d’une initiative locale ne tient pas seulement à son originalité ou à son caractère novateur. Il peut émaner de la démarche choisie par l’équipe municipale ou de la nature du territoire sur lequel le projet est développé. Les préoccupations sont différentes selon la taille de la commune, tant au sujet des problématiques de financement que de la mise en œuvre des projets portés par la municipalité. Il nous a semblé important que tous les profils de communes puissent avoir la parole, qu’elles soient rurales ou urbaines, pour que chaque élu puisse trouver dans ce numéro des projets originaux qu’il pourrait mettre en œuvre dans sa propre commune. Alors que les élections municipales approchent, ce bilan de mandat pourra servir de base de travail aux autres collectivités : les éléments de bilan des uns sont susceptibles de constituer des éléments de projet pour d’autres.

Ce numéro de Communes de France donne la parole à toutes les collectivités afin de décrire, au plus près des préoccupations des élus, l’action des territoires et le bilan d’un mandat municipal riche et innovant. Il alterne des interviews, des descriptions et des focus sur des villes ayant développé des projets emblématiques ou exemplaires sur chacun des thèmes traités. Ce bilan balaye tous les domaines de l’action publique locale, de l’aménagement du territoire au numérique, en passant par le développement durable, les transports, le logement, l’emploi, la santé, la culture, le sport etc. Ce bilan sera un moyen de faire bénéficier à tous des expériences vécues par nos élus, afin que l’ambition et l’élan qui ont été portés lors de ce mandat puissent se poursuivre pour les années à venir.

Pierre Cohen