Edito de Pierre Cohen

Une révolution est en marche

Les technologies haut débit ont bouleversé notre quotidien et révolutionné nos modes de vie. Elles demandent une adaptation globale, à la fois des in­frastructures mais aussi de nos services publics. Ce saut technologique nécessite une action ambitieuse de l’Etat et des collectivités afin de répondre au défi technologique, industriel et économique qui se pré­sente à nous.

Le premier chantier auquel est confronté le gou­vernement, c’est celui du déploiement de la fibre optique sur tout le territoire. Pendant sa campagne, François Hollande s’est engagé à assurer la couver­ture intégrale de la France en très haut débit. Il s’agit d’un élément primordial pour garantir l’égalité des territoires, mais aussi l’égalité de traitement entre les citoyens. En effet, le très haut débit peut deve­nir un outil central dans le déploiement de l’action publique. La lutte contre la fracture numérique doit donc être l’objectif premier des politiques publiques en la matière. Grâce au plan France Très Haut Débit, qui représente un investissement de 20 milliards d’euros sur 10 ans, notre pays se dote d’un pro­gramme ambitieux à la hauteur des enjeux que représente le déploiement de la fibre optique sur le territoire.

Ces enjeux tiennent avant tout dans le formidable potentiel de services que renferment les usages du très haut débit. En matière de santé, d’éducation, d’accès à l’information, cette technologie est suscep­tible de transformer la vie des Français, de modifier en profondeur les pratiques quotidiennes, à toutes les étapes de la vie. C’est particulièrement vrai pour les communes rurales, qui peuvent ainsi apporter de nouvelles solutions aux besoins et aux difficultés spécifiques qu’elles rencontrent. L’e-santé peut par exemple constituer une réponse au phénomène de désertification médicale. L’accès en ligne aux services administratifs peut être une opportunité de rapprocher les collectivités des citoyens et ainsi améliorer encore la qualité de service proposée aux habitants.

Les apports du très haut débit ne concernent pas que les services aux habitants. Il s’agit également d’un enjeu économique fondamental que la France doit savoir saisir. L’accès à la fibre optique est l’une des premières demandes des entreprises lorsqu’el­les souhaitent s’implanter sur un territoire. Dès lors, il s’agit d’un élément majeur qui permettra à la France de conserver une attractivité économi­que indispensable pour créer des emplois. Dans un secteur où la compétition internationale est très forte, il est nécessaire de rassembler tous les acteurs concernés et de les mobiliser derrière un projet por­té par l’Etat.

Face à ces enjeux, j’ai donc souhaité que nous pro­duisions un Guide consacré au très haut débit, afin d’anticiper les difficultés auxquelles sont confrontés les élus au quotidien et d’accompagner les démar­ches et les actions sur cette question fondamentale pour l’avenir de nos territoires. Notre objectif est de répondre aux questions concrètes que se posent les acteurs locaux, d’offrir un accompagnement pas à pas vers le déploiement du très haut débit et les nouveaux usages qu’il implique.

 

Pierre Cohen