Anru + : 25 lauréats dévoilés

L’annonce des lauréats de l’appel à manifestations d’intérêt (AMI)  » ANRU+  » s’est déroulée, le 6 juillet, en présence de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires. Une aide supplémentaire dans le cadre du PIA sera accordée à 15 projets innovants et 10 projets en co-investissement dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Les lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Anru + », lancé en mars auprès de 200 quartiers prioritaires de la politique de la ville, ont été dévoilés, le 6 juillet, lors des Journées nationales d’échanges des acteurs du renouvellement urbain (JERU). Parmi les 74 candidats, 15 projets innovants et 10 projets de co-investissement ont été retenus. Ils bénéficieront d’un soutien supplémentaire dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA).

L’appel à projets se déclinait en deux volets : « innover dans les quartiers » et « investir dans les quartiers ». Le premier volet a pour ambition d’« amplifier les pratiques d’excellence, tester des technologies et des techniques innovantes, mais aussi déployer de nouveaux services, des usages plus vertueux, des filières économiques locales et structurer des partenariats inédits », précise l’Anru. Les projets lauréats bénéficieront d’un accompagnement opérationnel de l’Anru et les actions pourront bénéficier d’un soutien financier au titre du volet « Territoires d’innovation de grande ambition » du PIA 3, à hauteur de 50 M€ de subventions, sur la période 2016-2026. Ces subventions sont destinées à l’ingénierie, aux dépenses de personnel et aux investissements. Ont été retenus les projets de Besançon (25), Valence (26), Val-de-Rueil (27), Nantes/Saint Herblain (44), Lorient (56), Boulogne-sur-Mer (62), Mulhouse (68), Trappes (78), Sartrouville (78), Est Ensemble (93), Plaine Commune (93), Orly/Choisy (94), Roissy Pays-de-France (95), Le Port (974) et Maloudzou (976). Les actions accompagnées concernent des domaines aussi variés que le développement du numérique, la mixité intergénérationnelle, la performance énergétique, l’agriculture urbaine, l’économie circulaire, l’économie sociale et solidaire, la formation et l’accès à l’emploi, l’urbanisme temporaire, la mobilité…

Le deuxième volet, « Investir dans les quartiers » accompagne les investissements public-privé, au titre des actions « Ville durable et solidaire, excellence environnementale du renouvellement urbain » du PIA, pour la période 2014-2024. 10 territoires ont été sélectionnés pour la réalisation d’opérations immobilières mobilisant le fonds de co-investissement de l’ANRU aux côtés des investisseurs privés. Ce volet bénéficie de 71 € de subventions et 200 € de fonds propres. L’objectif de ces opérations d’immobilier d’entreprise et de commerce est de redynamiser les quartiers et d’y favoriser l’emploi. Elle finance notamment des centres d’affaires ou médicaux et des espaces de coworking.

Marina Caetano

Un Club pour créer des synergies

Au-delà de ces 25 lauréats, 24 autres porteurs de projets ont été sélectionnés pour rejoindre le « Club Anru+ », réseau des acteurs de l’innovation dans le renouvellement urbain. Ce club entend mettre en synergie les collectivités, mais aussi les acteurs académiques et privés mobilisés autour des projets pilotes en matière d’innovation dans le renouvellement urbain, afin d’encourager le partage de bonnes pratiques, les échanges et la diffusion d’expertise. Des séminaires collectifs permettront le traitement méthodologique et thématique de sujets partagés. Des groupes de travail thématiques – développement économique, urbanisme éphémère, économie circulaire… – réuniront en cercles plus resserrés les porteurs de projet concernés.